En finir avec la mauvaise Business Attitude

La Business Attitude, ça vous parle ? On me demande souvent ce que ce terme regroupe… beaucoup de choses à vrai dire. J’ai justement créé ce blog pour répondre à cette question et pour en faire le tour !

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère dans la manière de faire du business… éculés, dépassés, les vieux standards en matière de « commerce » ont pris l’eau. Aujourd’hui, l’image de l’entreprise passe par la considération du client et elle doit générer sa confiance. Réjouissons-nous : l’Humain est en train de reprendre sa place ! Alors, où déceler la « mauvaise business attitude » et comment la combattre au quotidien ?

Dernièrement, c’était l’anniversaire de mon fils. Et comme de nombreux Français, je me suis tourné vers Internet pour lui trouver le cadeau dont il rêvait… Je n’étais pas spécialement en avance, le site affichait en bien visible la mention ‘Livraison en 24h’. Génial, ça m’intéresse ! Mais ce n’est qu’après avoir finalisé cette commande (et donc payé) que je me suis vu annoncer sans complexe que l’article me serait livré seulement une semaine plus tard…  soit 2 jours après le jour J.

MENTIR, C’EST PAS BIEN !

Illustration En finir avec la mauvaise Business Attitude - Olivier Oullié

Voilà un parfait exemple de mauvaise Business Attitude. Celle que pratiquent encore malheureusement bon nombre d’entreprises… Certes, le site web en question a gagné ce jour-là un nouveau client, mais il l’a perdu instantanément en l’espace d’un clic. Ballot, non ?

Le Business ne peut se targuer d’avoir une bonne Attitude que s’il est capable notamment de viser le long terme. Ce n’est pas en mentant à nos clients que nous réussirons, même en engrangeant un profit à court terme. Il est clair que cette parade marketing, car c’est bien de cela dont il s’agit, a son efficacité. Sur le coup. Mais après, on fait quoi ? 

QUE RISQUE L’ENTREPRISE ?

Ce genre de méthode génère 2 grands risques :

  • L’entreprise en question doit sans arrêt mettre en place de nouvelles parades marketing (au mauvais sens du terme) : ici un mensonge sur la date de livraison ; là une promo, ensuite des soldes, puis les soldes des soldes, puis des promos sur les soldes des soldes, là une carte de fidélité (je vous convie à venir voir ma conférence ‘On nous aurait menti ?’ si vous tenez à savoir ce que je pense de la carte de fidélité ! Cliquez ici pour voir le teaser de la conférence), un acheté-un gratuit, etc. Et comme en face, le concurrent met parallèlement en place ses propres parades, allons-y gaiement : en avant pour la course à l’armement marketing qui tire l’ensemble vers le bas. Avec des conséquences pouvant atteindre le désastre économique et trop souvent, une issue fatale pour l’entreprise !
  • Par cette mauvaise business attitude, l’entreprise nous renvoie bien évidemment une image négative. En tant que client, j’ai l’impression de m’être fait avoir. Et en tant qu’être humain… la confiance est rompue. Et pas de confiance, pas de vente. CQFD !

PEUT MIEUX FAIRE !

Avec ce genre de pratiques, comment le Business, les Affaires, le monde de l’Entreprise peuvent-ils avoir bonne réputation ? Changer ce regard, cette manière de fonctionner, est le combat majeur de Génération Business Attitude.

Car nous sommes convaincus que Business peut rimer avec Humain, Ethique, Solidarité, Partage, Bon Sens et j’en passe… Les entreprises qui veulent se reconnaître dans ce mouvement doivent commencer par comprendre une chose : elles auront pour obligation préalable de (re)considérer leurs clients pour ce qu’ils sont avant tout : des êtres humains. La réussite de l’entreprise à long terme est exactement et simplement là.

Illustration En finir avec la mauvaise Business Attitude - Olivier Oullié

Au fait, j’ai commandé il y a 2 jours un autre article sur un autre site web. Celui-ci annonçait une livraison entre 3 et 7 jours. C’est sûr, c’est moins alléchant que le 24h chrono… mais j’ai été livré en 5 jours, pile dans la zone prévue.

Devinez à quel site je vais être fidèle, maintenant ?

2018-10-02T14:13:18+00:0027 septembre 2018|